Choisir mon cylindre


VIDEO 1 MODELES DE CYLINDRE 2 DIMENSIOSN DU CYLINDRE 3 FINITION DU CYLINDRE 4 DISPOSITIFS DE PROTECTION DU CYLINDRE 5 MÉCANISMES DE VERROUILLAGE DU CYLINDRE 6 CHOIX DU CYLINDRE PAR LA CLÉ 7 FONCTION DE LA CLÉ 8 EN SAVOIR PLUS

Le niveau de sécurité et le choix de son cylindre se fait selon différents critères :

  • Le profil, le modèle et la dimension du cylindre

  • Le système de fermeture et de verrouillage du cylindre

  • Le type de protection et de version (mécanisme du cylindre)

  • Le type de clé de votre cylindre

Le profil du cylindre est le premier élément à vérifier avant de changer son cylindre. En regardant la partie visible de votre ancien cylindre sur votre porte (passage de la clé), il vous sera facilement possible de connaître le profil de votre cylindre. Il existe de 2 types de profil de cylindre :

Le choix de son cylindre va dépendre essentiellement de 7 éléments, mentionnés ci-dessous :





Cylindre europeen          Cilindre Adaptable
1

MODELES DE CYLINDRE

Choix du modèle du cylindre en fonction de son système de fermeture

  • A simple entrée : Fermeture par la clé d'un seul côté

  • A double entrée : Une clé des 2 côtés

  • Demi-cylindre : À clé ou à bouton

  • A bouton : Condamnation par l'intérieur avec un bouton

Selon l’option choisie, on aura le choix entre 4 profiles de cylindres

  • Cylindre profilé à double entrées : Une clé permet de verrouiller à la fois par l’intérieur et par l’extérieur

  • Cylindre profilé à bouton : Une clé permet de verrouiller par l’extérieur et un bouton permet la fermeture par l’intérieur

  • Demi Cylindre profilé : Possibilité de verrouiller par un seul côté de la porte avec une clé

  • Demi Cylindre profilé à bouton : Possibilité de verrouiller par un seul côté de la porte avec un bouton

2

DIMENSIOSN DU CYLINDRE

Pour connaitre la longueur de son cylindre, il vous faut ouvrir votre porte et vous positionner face à sa tranche.


La longueur totale de votre cylindre correspond à la largeur de la tranche de la porte à laquelle s’ajoute l’épaisseur des garnitures telles que la plaque de protection de la poignée, l’épaisseur de la rosace esthétique… Pour des raisons de sécurité et de commodité, il est indispensable que le cylindre arrive à fleur - des deux côtés de votre porte.





La longueur d’encombrement de votre cylindre - qui vous permettra de choisir le bon modèle - se compose de 2 mesures réparties des 2 côtés de l’axe de votre vis de fixation. La longueur de chaque mesure (A, côté intérieur de l’habitation et B, côté extérieur) se calcule en mesurant la distance entre l’axe de la vis de fixation et le bord de votre porte (ou de la garniture de porte telle que la plaque de protection de la poignée ou la rosace).


NB : Pour plus d’information, reportez-vous à notre fiche astuce
Comment changer son cylindre
Ces deux valeurs A X B peuvent être identiques ou non
3

FINITION DU CYLINDRE

La plupart des cylindres sont en laiton ce qui offre une protection contre la corrosion par l’oxydation (utilisation en extérieur).

Certains de ces cylindres ont une finition en laiton poli, le traitement de polissage permettant d’obtenir une surface  unie et apporte un aspect luisant.

D’autres cylindres sont en laiton nickelé, le nickel fournissant une bonne protection à la stabilité (meilleures propriétés mécaniques) et renforce la solidité.

A l'exposition de l'air, ce dernier se terni. Enfin, il existe des cylindres avec une finition laiton chromé ce qui renforce la résistance mécanique à chaud et à l’oxydation (bonne résistance à la rouille).

4

DISPOSITIFS DE PROTECTION DU CYLINDRE


Protection contre l’arrachement
Le cylindre ne peut être déchaussé de la serrure

Protection contre le bumping
Même en tapant sur une clef de frappe (ou clefs de percussion) qui déplace les goupilles du cylindre d’ouverture, il sera impossible pour un cambrioleur de tourner la clé pour ouvrir la porte

Protection contre le perçage
Le forêt de la perceuse tourne dans le vide

Protection contre le snaping
Le cylindre ne peut être tirée par une grande pince. La partie avant se casse mais le cylindre reste fixé à la serrure

Protection contre la casse
Le cylindre ne peut être cassé avec un marteau pour être déchaussé de la serrure

Protection contre le copiage de la clé
La clé ne peut être reproduite que chez son fabricant avec la carte de propriété contrôlée correspondante

Protection contre le crochetage
Impossibilité de crocheter le cylindre avec un trombone ou de crochets palpeurs


5

MÉCANISMES DE VERROUILLAGE DU CYLINDRE

Mécanisme à goupilles

De façon générale, au plus le nombre de goupilles permettant le passage de la clé dans le cylindre est important, au plus la sécurité est renforcée. Autrement dit, au plus le nombre de goupilles est élevé, au plus le niveau de protection est important (notamment contre le crochetage). Il est toutefois préférable d’opter spécifiquement pour une protection anti-crochetage (qui évite les effractions par introduction de tiges métalliques ou des trombones). La plupart des cylindres sur le marché de la grande distribution sont des cylindres à 6 goupilles.

Mécanisme à goupilles maillechort
Le maillechort est un acier spécial plus dur à percer. Sur certains modèles, la disposition des goupilles (éventuellement sur plusieurs axes autour de la clé) rend difficile - voire impossible - de reproduire la clé en cas de vol.

Mécanisme à billes
Des billes de roulement, à l’intérieur de la serrure,  rendent le perçage impossible.

Mécanisme à disque
La mécanique de verrouillage peut fonctionner à l’aide de disques rotatifs. Les serrures à disque offrent un niveau élevé de sécurité et sont utilisées pour des niveaux de protection de haute sûreté.

Mécanisme à pompe axiale avec système cylindrique
L’insert de clé est généralement de forme cylindrique en son centre avec un profil, vu de face, en forme d’étoile à 5 ou 7 « branches » - plus communément appelée  « dents » Ces dents sont taillées à différentes profondeurs en fonction de la combinaison de la clé. Le rotor du cylindre est équipé de goupilles appelées également pompes ou paillettes, toute de taille identique et poussées par des ressorts. De plus, 2 « colliers » ou « foncets » placés de part et d’autre du rotor empêchent, lorsque la clé n’est pas introduite, la rotation du rotor dans le stator du cylindre. Lors de l’insertion de la clé, la pompe est enfoncée dans le rotor en comprimant le ressort. Arrivée en butée, les crans de chaque pompe sont alors alignés sur les foncets, créant ainsi un passage qui permet la rotation du rotor. Afin de renforcer la sécurité au crochetage, les pompes peuvent être dotées d’épaulement et de faux crans. Dans le temps, les mécanismes à pompe résistent mieux en milieu salin.

Mécanisme à pompe axiale avec système tubulaire
Les principales différences entre ce mécanisme et le mécanisme à pompe axiale avec système cylindrique résident dans la clé, le rotor et les pompes. L’insert de clé se présente sous la forme d’un tube, il n’y a pas de dents, on vient fraiser le bord du tube a des profondeurs différentes sur 6, 8, 10 ou 12 positions. Les goupilles ou pompes sont de longueur variable en fonction du codage, et comme dans un système à piston classique, on trouve des contre-pompes ainsi que des ressorts. Le rotor, contrairement au précédent mécanisme est généralement en deux parties, la partie avant, proche de l’entrée de clé, étant celle qui se met en rotation lors de l’introduction de la clé, la partie arrière étant solidaire du stator. Le rotor avant est la partie male du tube de la clé, sa forme peut être ronde, avec un ou plusieurs ergots, hexagonale ou octogonale permettant ainsi la création de plusieurs profils de clés. Lors de l’introduction de la clé, les pompes et contre-pistons sont poussés, les ressorts comprimés et c’est l’alignement des pompes par rapport au plan de joint entre le rotor avant et le rotor arrière qui permet la rotation du mécanisme.

6

CHOIX DU CYLINDRE PAR LA CLÉ

Le choix du cylindre par la clé est un des critères essentiels dans le choix de son cylindre. Il existe différents types de clés selon le niveau de sécurité choisi :


Clé crantée standard
Les clés standards sont aussi appelées clés reproductibles car elles sont directement et facilement reproductibles à partir d’une ébauche, c'est-à-dire à partir de la simple présentation de votre modèle de clé. La reproduction peut être faite par n’importe quel serrurier et ne nécessite pas une machinerie spécifique. L’ébauche de ce type de clé étant publique, la reproduction des clés ne requiert qu’un outillage standard et ce, contrairement aux clés de haute sécurité qui demandent de posséder un outillage spécifique fournis par les fabricants (avec mécanisme plus complexe garantissant un niveau de sécurité élevé).

Clé paracentrique
Les clés paracentriques sont des clefs plates crantées sur le bord inférieur avec des points latéraux sur le tranchant de la clé afin de renforcer la protection contre le crochetage. Les clefs paracentriques peuvent être reproductibles chez un serrurier et/ou un clef-minute mais de nombreux modèles sont brevetés, comme le modèle Adriatic de Thirard.

Clé réversible
Contrairement à la plupart des clés où l’on ne peut qu’introduire la clé dans une seule position, la clé réversible vous permet d’entrer la clé dans les deux sens. Autrement dit, l’insertion dans la serrure du verrou peut se faire par le recto ou le verso de la clé.

Clé à pompe
Il y a peu d’ébauche de reproduction dans le domaine publique pour les clés à pompe ce qui renforce le niveau de sûreté. Les clés à pompe sont dotées d’ailettes permettant d’actionner un mécanisme libérant l'ouverture de la serrure par un mouvement de pression élastique, suivi d’une rotation. Des pompes axiales peuvent être équipées de faux crans garantissant une haute résistance à l'effraction par crochetage ou bien d’un dispositif de pistons et contre-pistons de sécurité radial (goupilles placées de façon circulaire). Les pompes étant horizontales, il y a moins d’effort pour entrer la clé. Un système d’anti-éjection de la clé donnant un grand confort d’utilisation peut également être proposé.

Carte de propriété
Cette solution nécessite de remettre sa carte d’identification au fabricant avec l’obligation de fournir des justificatifs d'identité. La carte de propriété est une carte de reproduction contrôlée fournie à l’achat de votre cylindre et seul le fabricant est en mesure de vous faire la copie de vos clés.

7

FONCTION DE LA CLÉ

Fonction modifiable

Possibilité de modifier la combinaison qui permet de débrayer le mécanisme d’ouverture du cylindre : en cas de perte de clés du premier jeu, on introduit 1 clé d’un second jeu dans le cylindre et les clés du premier jeu deviennent alors inutilisables.

 

Fonction Urgence (cylindre débrayable)

Même si la clé est introduite dans le cylindre, à l'intérieur de la maison, la porte peut s'ouvrir par l'extérieur avec une deuxième clé.

 

Clé unique (système s'entrouvrant)

Possibilité d'ouvrir plusieurs portes avec une seule et même clé. Le concept de clé unique permet d’actionner différents cylindres avec une même clé. Les cylindres sont fabriqués en usine par groupe ou série s’ouvrant avec la même clé, ayant donc la même combinaison. Ces cylindres possèdent une combinaison leur permettant d’être également compatibles avec certains modèles de verrous ou de cadenas fabriqués sur la même combinaison. On utilisera alors une seule et même clé pour tous les points de sécurité. La clé unique est de plus en plus utilisée dans les foyers de par sa fonction pratique. Les clés uniques sont souvent utilisées pour contrôler les accès dans les bureaux, l’administration, les écoles, les gares et les aéroports... (Pour en savoir plus, reportez-vous à notre fiche astuce : Clé unique pour tout ouvrir).

 

Système pour organigrammes

Des portes peuvent être ouvertes avec une même clé même si les cylindres possèdent des combinaisons différentes. D’autres clés ne permettrons de n’ouvrir qu’une partie de ces portes, voir, une seule porte. Ces dispositifs d’organigramme permettent ainsi de répartir les autorisations d’accès d’un bâtiment en fonction du type de clé que possède chaque utilisateur. On intègre alors la notion de passe général ou passe partiel. Les systèmes d’organigramme permettent ainsi de structurer les différents accès d’un site en prenant en considération les différents cheminements des personnes au sein de ce site, les autorisations et les interdictions d’accès : Co propriété, hôtellerie, bureaux d’affaire, structures publiques telles que les villes, les hôpitaux où les écoles et les zones industrielles où plusieurs intervenants sont structurés en différents services…

 

Par exemple :

* Passe général : un groupe restreint de personnes (direction, sécurité) possède une clé permettant d’ouvrir toutes les portes
* Passe partiel niveau 01 : des groupes de personnes (managers, secrétariat…) pourront ouvrir plusieurs accès mais pas l’ensemble.
* Passe partiel niveau 02 : certaines personnes (service de nettoyage…) ne possèdent qu’une clé leur permettant seulement d’ouvrir une seule porte.
(Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre fiche astuce : Mon organigramme

8

EN SAVOIR PLUS

Pour comprendre le fonctionnement, il faut savoir que le cylindre est constitué de deux pièces principales qui sont le stator (le corps du cylindre) et le rotor (la pièce en rotation dans ce dernier). Dans le stator, des puits sont percés dans lesquels on empile des pièces, les goupilles. Ces dernières, de différentes hauteurs, sont disposées sous un poussoir muni d’un ressort. Lors de l’introduction de la clé dans le rotor, l’association des hauteurs de goupilles et des crans de la clé, ou trous, permet l’alignement et autorise la rotation du rotor dans le corps du cylindre. Ce dernier, par le biais de l’entraineur, actionne le panneton et permet l’action du pêne de la serrure.

Autres versions:

Panneton orientable
Le panneton est une pièce attachée au rotor du cylindre permettant d’actionner le pêne de fermeture d’un boitier de serrure. Le panneton orientable permet d’actionner le mécanisme dans les 2 sens et est utilisé pour les serrures de magasin (Par exemple, avec fermeture électrique en tournant vers la gauche et ouverture électrique en tournant vers la droite).

Panneton à roue dentée (Pignons d’entrainement)
Des dents permettent de tourner la clé (pignon denté qui permet l’ouverture par engrenage)

 
Autre type de clé:


Clé triangle
Clés facilement maniables généralement utilisées par les pompiers (ouverture sécurité incendie…), les ascensoristes et par certaines administrations (accès local technique…)
 
* Triangle interne : Trou de clé en forme de triangle qui sert de serrure. Une clé pleine en forme de triangle vient s’ajuster au triangle externe pour permettre l’ouverture et la fermeture.
* Triangle externe : Excroissance en forme de triangle qui prolonge le rotor. Une clé creusée en forme de triangle vient s’ajuster au triangle externe pour permettre l’ouverture et la fermeture.

Clé électronique
Les clés électroniques permettent l’ouverture et la fermeture par simple présentation de la clé. A l'intérieur, un mécanisme déclenche électroniquement, grâce à un microprocesseur, le mécanisme de sécurité de votre verrou. Les clés électroniques sont constituées à la fois par un dispositif permettant le verrouillage mécanique du cylindre et par un dispositif de puce électronique qui déverrouille le cylindre.

Carte à code
Avec une clé à carte code, la reproduction des clés nécessite un code inscrit sur une carte de reproduction qui sera alors contrôlé. La reproduction de vos clés ne pouvant être effectuée qu’à partir du code fourni et non pas à partir de la clé, le niveau de sécurité de votre cylindre est plus élevé mais il convient de conserver sa carte de reproduction en lieu sûr. La copie des clés à carte code requiert une machinerie spécifique – fournie par le fabricant - pour la reproduction des clés.

Clé magnétique
Les clés magnétiques se distinguent des autres types de clés par le fait qu'elles n'actionnent non pas un système mécanique mais un système "magnétique" constitué de séries d'aimants positifs et négatifs devant s'aligner afin de déverrouiller le rotor du cylindre.


Posez une question